La semaine dernière, AFRIKArchi représentée par son Président Fondateur, Romarick ATOKE, participait aux échanges entre l'ENSA Paris La Villette et le Collège d'Architecture de Dakar pour la mise en place de partenariats durables. Ces échanges ont eu lieu lors de la tenue à Dakar du Workshop/Voyage d'études de 17 étudiants de l'ENSAPLV.

 

 

 

Publié dans Articles

 

 

 

La semaine dernière, AFRIKArchi représentée par son Président Fondateur, Romarick ATOKE, participait aux échanges entre l'ENSA Paris La Villette et le Collège d'Architecture de Dakar pour la mise en place de partenariats durables. Ces échanges ont eu lieu lors de la tenue à Dakar du Workshop/Voyage d'études de 17 étudiants de l'ENSAPLV.

 

 

 

Publié dans Articles

Une école d’architecture ouvrira ses portes pour l'année académique 2015-2016 en Côte d’ivoire. Décision annoncée par Guillaume Koffi, architecte et président du Conseil national de l'ordre des architectes (Cnoa) de Côte d'Ivoire, jeudi 10 octobre.

Licence, Master Doctorat, tels sont les diplômes qu’offrirons cette école avec le soutien de l'Union internationale des architectes (Uia) et de l'Union africaines des architectes (Uaa). Le Cnoa de Cocody sera le lieu d’habitation de l’école d’architecture d’Abidjan. Une salle de sport, un restaurant, telles seront les grandes innovations de cette école bâtie sur environ 1000 m², sur une surface de terrain de plus de 3000 m² et un amphithéâtre de 120 places.

Les sources affirment déjà qu’elle aura « la plus grande bibliothèque dédiée à l'art et à l'architecture d'Afrique, ainsi qu'une salle d'exposition permettant la présentation d'œuvres architecturales ».

Le président du Cnoa déclare en ses mots : « Pour que nos villes soient belles, il faut que nous soyons plus nombreux. Aujourd'hui, nous sommes 200 architectes pour environ 20 millions d'habitants. Il en faudrait dix fois plus, au moins, pour que nous puissions sentir l'impact de la qualité architecturale sur nos villes ». 

 

Source : rumeursdabidjan.net

Publié dans Articles
Ne ratez pas AFRIKArchi Magazine #1, publication prévue pour l'été 2013. http://www.afrikarchi.com
Publié dans Articles

 

 

 

Selon l’étude Knight Frank « Africa Report 2013 », l’expansion permanente du continent africain depuis 10 ans a provoqué un bond de la demande en immeubles de qualité, tant dans le résidentiel que dans l’immobilier d’entreprise.

Selon l’étude Knight Frank « Africa Report 2013 », l’expansion permanente du continent africain depuis 10 ans a provoqué un bond de la demande en immeubles de qualité. OBED ZILWA/AP/SIPA

Le PIB du continent africain a augmenté de 5 % par an depuis 2002. D’après l’étude « Africa Report 2013 » menée par un des spécialistes de l’immobilier d’entreprise Knight Frank, cette croissance, en plus d’être forte, est pérenne, et soutient une élévation du niveau de vie, en particulier dans les zones urbaines à forte démographie. Les méga cités du continent, telles que Lagos (Nigeria), Nairobi (Kenya), Lusaka (Zambie), Accra (Ghana), et Dar es Salaam (Tanzanie) agiraient comme autant de moteurs de développement et susciteraient de ce fait l’intérêt des investisseurs, des promoteurs et de leurs clients utilisateurs.

 

La montée en puissance des surfaces commerciales

En matière de commerce, l’élévation du niveau de vie et l’exigence accrue des consommateurs contribuent à l’ouverture de boutiques modernes et de centres commerciaux bâtis sur le modèle occidental. Ces dernières années, dans des pays comme la Zambie, le Ghana, le Kenya ou encore le Nigeria, les principales grandes villes ont vu s’inaugurer des centres commerciaux modernes, et la mise en chantiers de surfaces marchandes toujours plus grandes serait à prévoir. En effet, la demande en la matière est permanente, alimentée aussi bien par les grandes enseignes internationales que par les chaînes sud-africaines qui cherchent à s’étendre hors de leurs frontières.

Les loyers des bureaux flambent

En termes de bureaux, l’étude démontre que beaucoup de villes pâtissent d’une insuffisance de superficies adaptées aux attentes des sociétés internationales, le boom technologique ouvrant de nouvelles perspectives de diversification économique et attirant ainsi de nombreuses entreprises. Cette pénurie a fait bondir les loyers, notamment dans les villes où la demande provient des entreprises gazières et pétrolières. De fait, les loyers des immeubles haut de gamme à Luanda (Angola) et Lagos (Nigeria) figurent parmi les plus élevés du monde. A Luanda, les loyers Prime restent très hauts puisqu’il faut compter mensuellement 150 dollars américains par mètre carré, un niveau bien supérieur aux tarifs pratiqués à Londres, New-York ou Hong-Kong.

Des projets résidentiels haut de gamme

Le marché résidentiel connaîtrait quant à lui une forte demande en grands volumes haut de gamme. Beaucoup de quartiers, à la périphérie des grandes villes, sont actuellement en construction, telles que les projets « Eko Atlantic » à Victoria Island au Nigeria, « Tatu City » à Nairobi et « La Cité du Fleuve » à Kinshasa. Ces projets peuvent, selon Knight Frank, soutenir une vague de développement urbain pour l’Afrique. « L’élévation du niveau de vie de la classe moyenne africaine aspire la demande par le haut. Les magasins et les logements d’habitation doivent obéir à des normes de qualité de plus en plus exigeantes. Si l’on fait la somme des firmes étrangères qui cherchent à s’implanter sur le marché africain avec le nombre d’entreprises africaines en pleine croissance, on aboutit, dans les grandes villes, à un besoin en immeubles haut de gamme particulièrement fort », observe Matthew Colbourne, Associé et Directeur du Département Recherche de Knight Frank à Londres.

 

Source :E.J-B

 

 

 

 

 

 

Publié dans Articles

 

 

 

AFRIKArchi présente le Mercredi 15 Mai 2013 à 18h30 à Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris la Villette | Amphi 11, la 1ère édition de ses conférences "AFRIKonférences", et dont le thème est " Quel aménagement urbain pour les villes africaines ? ".

Sont attendus à cette AFRIKonférence un panel d'experts et professionnels des domaines tels que l'architecture, l'urbanisme, les énergies renouvelables et développement durable, le droit et investissement immobilier.

On peut citer :

- Denis TARGOWLA - Architecte Paysagiste | Responsable d'Atelier aux Beaux Arts de Paris            

Mahmoud KELDI - Architecte Urbaniste | Fondateur de l'Agence KELDI Architectes

Landry SIMO - Diplomé de Droit et de Science Politique | Doctorant

Lagassane OUATTARA - Diplômé en Finance et Stratégie, IEP Paris | Analyste Financier.

Cette AFRIKonférence sera animée par Emmanuel AMOUGOU | Sociologue, Enseignant à l’ENSA Paris La Villette

Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris la Villette | Amphi 11
144 Avenue de Flandre 75019 Paris - France

Pour s'inscrire et obtenir son billet, cliquez ici

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Articles