lundi, 31 décembre 2012 02:52

Retour du Colloque sur l'architecture de terre du patrimoine mondial, UNESCO

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Le colloque sur l’architecture de terre du patrimoine mondial a eu lieu au siège de l'UENSCO à Paris du 17 au 18 Décembre 2012. Il a réuni un panel international d’experts en conservation de l’architecture de terre, des gestionnaires de sites, des chercheurs et des institutions spécialisées. Ce colloque a été organisé dans le cadre du Programme pour l’architecture de terre(WHEAP) du Centre du patrimoine mondial en étroite collaboration avec CRATerre-ENSAG, le Centre international pour l’architecture de terre (Ecole d’architecture de Grenoble, France).

 © AFRIKArchi 

Durant ces 2 jours, ces acteurs venus du monde entier ont partagé des connaissances et expériences acquises dans le domaine de l'architecture de terre. Les principaux sujets de cet évènement étaient les études de cas des régions inscrites sur la liste du patrimoine mondial (Goa, Santa Ana de los Ríos de Cuenca, Ksar d’Aït-Ben-Haddou, Maroc, Djenné, Abomey, et autres), les études de cas de sites archéologiques (les Ruines de Loropéni du Burkina Faso ; le Site archéologique de Joya de Cerén en El Salvador ; le Parc national de Mesa Verde aux Etats-Unis ; le Site néolithique de Çatal Höyük en Turquie, et autres), les études de cas de paysages culturels (les Falaises de Biandagara au Mali et Tulou du Fujian en Chine), l'architecture de terre dans des situations de conflit armé et de post-conflit notamment le cas du Mali, l'architecture de terre et des catastrophes naturelles (la vallée du M’Zab en Algérie, les Palais royaux d’Abomey au Bénin, de Bam et ses paysages culturels en Iran).

Il a été aussi question de l'architecture de terre contemporaine et de l’héritage d’Hassan Fathy, l’architecte égyptien qui a montré au monde que ce type de construction durable était compatible avec des méthodes modernes. Plusieurs présentations et débats ont été animé par le Fonds mondial pour les monuments et plusieurs dizaines d'experts venus des pays tels que des Etats-Unis, l’Egypte, l’Italie, le Bénin, la Chine, le Nigéria,  ainsi que les experts du Centre algérien du patrimoine culturel bâti en terre, de CRATerre-ENSAG, du Getty Conservation Institute.

Une exposition sur l’architecture de terre, rendue possible grâce au soutien financier du gouvernement italien et une contribution de l’ENSAG/Labex AE&CC, a été inaugurée à l’UNESCO dans le cadre de cet évènement.

 © AFRIKArchi - M. Thierry Joffroy, CRATerre / Responsable scientifique et technique du Labex AE&CC

A l'issue de ce colloque qui a été plus que satisfaisant, plusieurs décisions et engagements ont été pris pour sauvegarder et promouvoir l'architecture de terre partout dans le monde. On aura le temps de voir le résultat que donneraient ces décisions avant le prochain évènement mondial de l'architecture de terre, Terra 2016, qui se tiendra dans la ville de Lyon, France. Ce Congrès mondial TERRA, qui a lieu tous les trois à cinq ans environ sera organisé par CRATerre.

 © AFRIKArchi - De gauche à droite : M. Romarick ATOKE, Pr AFRIKArchi / M. Fallo Baba KEITA, Directeur de l'Ecole du

Patrimoine Africain (Bénin) / Mlle Myriam Lamouni, Membre AFRIKArchi

 

 

 

 

Romarick ATOKE | AFRIKArchi