mercredi, 11 novembre 2015 11:42

Développeur immobilier, un avenir possible pour les jeunes architectes africains ? Spécial

Évaluer cet élément
(2 Votes)

 

Dans certaines parties de l’Afrique le métier d’architecte est aujourd’hui dans les limbes. Dans beaucoup de pays, la noblesse de la profession est de plus en plus remise en doute et un grand nombre de travaux exécutés dans nos villes ne suivent pas les normes éthiques. Nous nous retrouvons alors avec un chantier de structures qui s’effondrent. La raison en est, le manque de réglementations adéquates et l’absence d’institutions fortes pour faire de la résorption de cette crise dangereuse une priorité.

Beaucoup diront que la responsabilité de ces décès fortement évitables se trouve du côté des ingénieurs de structure et d’autres acteurs dans l’industrie de la construction. Mais peu importe, les architectes y ont aussi un rôle à jouer.

Beaucoup de jeunes architectes africains sont présentement formés à l’extérieur du continent et tous n’ont pas le désir de retourner en Afrique en raison du manque d’organisation et d’opportunités dans leurs pays d’origine. Ceux qui sont formés localement rêvent plutôt de s’aventurer ailleurs sans espoir que leurs titres et qualifications soient reconnus pour leur permettre de pratiquer leur métier. Dans cet « enfer », beaucoup abandonnent leur vocation pour gagner la vie autrement. Être jeune architecte africain n’est pas facile, mais notre continent offre un espoir inimaginable si nous savons nous engager et nous impliquer dans la résolution des plus grands problèmes sociaux où notre expertise est essentielle. Comme l’habitat.....

 

Extrait du dernier numéro d'AFRIKArchi Magazine  || Lire l'intégralité de l'article (4 pages), cliquez www.magazine.afrikarchi.com


Nicolas-Patience BASABOSE