dimanche, 07 juin 2015 01:22

AKON lighting Africa : Eclairer l'Afrique et Former ses citoyens

Évaluer cet élément
(1 Vote)
AKON lighting Africa :  Eclairer l'Afrique et Former ses citoyens Photo © AKON lighting Africa

 

 

 

Projet philanthropique lancé en 2014 par le rappeur Akon, Thione Niang et Samba Bathily, « Akon Lighting Africa » ambitionne de favoriser l’électrification des zones rurales de l’Afrique subsaharienne grâce, notamment, à des dispositifs solaires à usage domestique ou collectif. Un crédit d’un milliard de dollars a d’ores et déjà été débloqué auprès d’organismes financiers internationaux afin de déployer des kits solaires dans une dizaine de pays africains. Le projet va passer à la vitesse supérieure : les promoteurs du Akon Lighting Africa ont en effet annoncé la création d’une académie du solaire au Mali d’ici l’été prochain.

 

Ce centre de formation professionnelle, qui sera le premier de ce genre sur le continent, permettra aux Africains de se former aux spécificités de secteur de l’énergie solaire. La formation de nouveaux ingénieurs et de nouveaux techniciens est la condition sine qua none pour la réussite du projet qui vise au déploiement massif de dispositifs solaires dans les localités qui ne sont pas reliées au réseau électrique, un cas de figure très répandu en Afrique subsaharienne .

 

La mise en place de l’académie sera piloté par l’énergéticien africain Solektra International, en collaboration avec des experts européens. Ces derniers seront notamment en charge de la création des programmes et de la fourniture des équipements. La formation professionnelle se centrera particulièrement sur l’installation et la maintenance des systèmes d’électrification solaire.

 

« Nous avons le soleil, nous avons des technologies innovantes pour l’électrification domestique et collective ; ce qu’il faut renforcer à présent, ce sont les compétences africaines. C’est la mission que l’on se donne. Nous faisons plus qu’investir dans l’énergie propre : nous investissons dans le capital humain. Nous pouvons accélérer la transformation de notre continent à condition de former maintenant des générations d’ingénieurs, de techniciens et d’entrepreneurs africains qualifiés », a déclaré Samba Bathily, un des responsables de l’initiative.

 

 

Source : Energeek